PARTAGER

En plus du talent qu’on lui connait sur scène, Raphaël n’a pas tardé à dévoiler mardi à l’Alliance un côté très attachant et chaleureux au fil des chansons. Un tantinet “timide” au début, même. “Jouer en petit comité est sympa mais c’est un peu intimidant“, nous a-t-il d’ailleurs avoué à la sortie du concert.

Si le chanteur parisien a en effet laissé transparaitre une certaine timidité, cela ne l’a pas empêché de tirer habilement parti de l’aspect intimiste de l’auditorium et de la proximité avec le public, entrecoupant progressivement ses chansons d’échanges et même de plaisanteries pour le toucher au cœur.

Au point d’établir une complicité qui a donné lieu à des interactions spontanées avec son auditoire comme lorsque la salle s’est mise à chanter à l’unisson “Joyeux anniversaire Roman” aussitôt après que Raphaël a dit vouloir dédier une chanson pour son 8e anniversaire à son fils, “son héros”, qui était d’ailleurs présent dans la salle en compagnie de sa mère, l’actrice Mélanie Thierry. En toute simplicité.

Un concert très convivial donc, qui n’a rien enlevé à la qualité, même si le réglage sonore de notre cher auditorium ne peut bien évidemment pas rivaliser en tout avec un Zénith. Et, compte tenu de la charge sentimentale propre au répertoire de Raphaël, cette convivialité était même sans doute une chance.

Pour Raphaël de toute façon, cette tournée asiatique est destinée à “passer des vacances“. Donc pas de stress, que du plaisir, et tant mieux pour nous!

Avant ce concert de Bangkok, Raphaël était déjà passé par Singapour, Kuala Lumpur, Vientiane. Il terminera sa tournée par Hanoï les 28 et 29 mai (lire aussi leCourrier du Vietnam).

 

http://www.lepetitjournal.com/http://www.lepetitjournal.com/