PARTAGER

Fils d’un père mi-russe et mi-marocain et d’une mère argentine, Raphael passe son enfance à Boulogne-Billancourt. Ses parents, séparés avant sa naissance, décident de vivre à nouveau ensemble lorsqu’il a 4 ans. Dès l’âge de six ans, il fait ses débuts au piano. Puis quatre ans plus tard, son père lui offre sa première guitare.

« J’ai toujours eu un rapport amoureux avec la musique confie l’intéressé. Adolescent, j’écoutais des disques vingt-quatre heures sur vingt-quatre, je chantais, puis je m’enregistrais avec un petit magnéto. »

Après une scolarité satisfaisante, il décide d’abandonner ses études pour se consacrer entièrement à sa passion.

La rencontre décisive

En 1998, Raphael fait la connaissance de Caroline Manset, la fille du chanteur Gérard Manset, au Palace, une boîte de nuit parisienne. Persuadée de son talent, la jeune fille lui obtient son premier rendez-vous avec une maison de disques et devient son manageur. Dès 2000, Raphael sort alors son premier album « Hôtel de l’Univers », mais celui-ci ne fait pas grand bruit. C’est avec la sortie de son deuxième opus intitulé « La Réalité », en 2003, qu’il commence à faire parler de lui et cela d’autant mieux qu’il offre au public un duo incontournable avec Jean Louis Aubert « Sur la Route ». C’est le début d’une longue histoire qui ne semble pas prêt de s’arrêter.

 

L’album de la réussite

En 2005, la sortie de Caravane le propulse en tête des classements. L’album a aujourd’hui dépassé les 900 000 exemplaires vendus. L’artiste, lui, garde la tête froide. Ce qui compte avant tout à ses yeux, c’est le fait de pouvoir partager son univers. Il s’étonne encore d’un tel succès :

« Cet engouement autour de mon travail m’est d’autant plus agréable qu’il est inattendu. Le disque n’est absolument pas formaté : dès le début, j’ai eu envie de faire un album un peu décadent et plus racé que les albums précédents. Il exprime la confusion intérieure qui m’anime »

. En plus de l’estime du public, il gagne celle de la profession, puisqu’il a remporté 3 Victoires de la Musique le 4 mars dernier (meilleure chanson originale pour « Caravane », meilleur album variété et interprète masculin de l’année).

Un romantisme irrésistible

Mais quel est le secret de ce bel éphèbe aux allures d’ange ? Son timbre de voix si particulier et son talent d’auteur-compositeur y sont forcément pour quelque chose. Mais ce n’est pas tout ! Raphael possède aussi une grâce unique, une sensibilité qui va droit au cœur. Il est la preuve vivante que le romantisme existe encore

« Oui, on peut être romantique aujourd’hui. C’est une manière passionnée de vivre, un sentiment urgent qu’on s’impose, une façon d’aller chercher en soi des choses extrêmes. Et surtout un rapport à l’amour, qui est une préoccupation essentielle pour moi. »

Attention les filles, ne vous enflammez pas : son cœur est déjà pris ! Il file le parfait amour avec l’actrice Mélanie Thierry qui joue dans le clip « Caravane ».

Des projets plein la tête

Actuellement en tournée dans toute la France, Raphael profite de cet instant unique.

« C’est pour moi un véritable aboutissement. En plus, quand au début on a du mal à faire venir quelques personnes dans une salle, aligner autant de dates, c’est formidable ! »

s’ émerveille-t-il. Lorsqu’on lui demande s’il pense déjà à son prochain album, il confie qu’il y travaille déjà sérieusement.

« Je l’envisage pour septembre 2006 .En ce moment, je suis très influencé par Haïti. La musique caribéenne et latine me fait décoller. A part ça, je pense que je parlerai encore beaucoup du sentiment amoureux. »

Rock Touch n°1

PARTAGER
Article précédentCaravane
Article suivantRAPHAEL, RETOUR SUR TERRE